You are currently viewing Une invitation au voyage : 3 livres indispensables

Une invitation au voyage : 3 livres indispensables

Envie de s’évader, mais pas les moyens de s’offrir un voyage à l’autre bout du monde ? Vous aimeriez découvrir une nouvelle culture, de nouveaux horizons, mais vous ne savez pas comment vous y prendre ?

Offrez-vous un dépaysement garanti en ouvrant les pages des livres que vous propose LM Le Québec ! 

Pas besoin de faire ses bagages, les vacances vous attendent dans ces trois livres ensoleillés !

Profitez-en pour transformer cet interlude en véritable moment de détente chez soi tout en découvrant 2 auteurs québécois et l’invitation au voyage sous toutes ces formes.

Mange, prie, aime (2006) d’Elizabeth Gilbert

Quadragénaire new-yorkaise, Liz mène une vie sans plaisir, sans buts et sans convictions. À la suite d’un mariage sans amour et d’un divorce scandaleux, elle décide de laisser derrière elle tout ce qu’elle a construit pour tenter un défi personnel : changer de vie. Elle se donne une année pour ce faire et décide de commencer par renouer son amour pour la nourriture.

Sous le farniente italien, sa vie antérieure lui paraît bien fade face aux splendeurs de la Rome antique et de ses traditions culinaires, culturelles et linguistiques. Trois mois plus tard, elle se retrouve en Inde, dans un centre spirituel appelé « ashram », où elle pratique la méditation. Pendant ces journées difficiles, seule face à ses démons, elle découvre un tout autre aspect de soi. Enfin, elle choisit l’Indonésie comme destination finale, où, accompagnée d’un savant médecin à la bouche rieuse, elle rencontre l’amour sur l’île de Bali.

Périple fou à travers les cultures, les continents et les paysages, Mange, prie, aime est tout à bord un récit sur la spiritualité. Elizabeth Gilbert signe son magnum opus, celui qui lancera sa carrière d’écrivaine à best-sellers.

Adapté au cinéma en 2010, Mange, prie, aime est un de ces récits qui nous accompagne jusqu’au bout, et qui nous offre des pépites de sagesse et de sagacité tout au long de l’aventure. 

L’histoire de Pi (2001) de Yann Martel

« Dans le métier, nous avons l’habitude de dire que l’animal le plus dangereux dans un zoo, c’est l’homme. »

Fils du propriétaire du zoo de Pondichéry, Piscine Molitor Patel est un garçon atypique. Dès son plus jeune âge, il décide de se convertir à la religion de ses ancêtres, l’hindouisme. Après des vacances d’été au sud de l’Inde, il rencontre le christianisme et Jésus et décide de rajouter cette foi à son autel spirituel. Un guru musulman lui fait ensuite découvrir la prière et l’adoration d’Allah.

Un grand voyage au Canada fait basculer sa vie lorsque son bateau chavire au large de l’océan Pacifique. Il se retrouve livré aux éléments et doit se débrouiller pour survivre à bord d’une embarcation de fortune où il se retrouve nez à nez avec un passager peu commun… un tigre du zoo de son père.

Entre amitié improbable et défiance, Piscine et Richard Parker le tigre doivent cohabiter sans s’entretuer. Véritable épopée, L’histoire de Pi nous livre les secrets d’une existence où rien n’est jamais acquis, où la vie peut basculer à tout instant.

Le jeune auteur québécois Yann Martel signe avec L’histoire de Pi son premier roman à succès. Inspiré par ses nombreux voyages en Inde, il réussit un tour de force romanesque qui rend l’histoire du jeune Piscine singulière et attachante sans être intrusive.

L’adaptation à l’écran Life of Pi en 2012 connaît un engouement planétaire et assure à l’histoire une postériorité dans l’imaginaire collectif mondial.

Ru (2010) de Kim Thúy

Récit d’une rescapée du régime communiste vietnamien des années 1970, Ru retrace le parcours de l’auteure Kim Thúy jusqu’au Québec.

Arrivée parmi tant d’autres clandestins, son périple ressemble à celui des autres boat-people : entassés dans la cale d’un bateau de fortune, où la mort les regarde dans les yeux, il faut survivre à tout prix. Thúy signe ici une lettre d’amour à sa terre natale, le Vietnam, mais aussi à celle qu’elle a dû apprendre à aimer, le Québec.

Au fil de son récit, poétique et très féminin, on lève les zones d’ombre qui planent encore sur sa vie quotidienne. Auprès de son enfant, né autiste, on apprend la beauté du silence et l’importance de la patience. Les séquelles sont héritées et héritables, les blessures du passé sont écrites dans l’ADN du présent et transmises de génération en génération. Sans faire le grand écart entre l’Est et l’Ouest, Kim Thúy parvient à retracer la beauté derrière la déchirure, la persévérance malgré l’angoisse. 

Ru, le petit ruisseau, suit son cours dans l’odyssée de Thúy et parvient à nous transmettre un récit qui nous marque à tout jamais. L’auteur sera par ailleurs récompensée par de nombreux prix, ce qui lancera sa carrière d’écrivaine à plein temps. 

Autres suggestions de lecture

Le blog Des Livres pour Changer de Vie propose une série de livres pour … justement changer de vie.

L’œuvre Les quatre accords toltèques (1999) de Don Miguel Ruiz est également une véritable invitation au voyage: le long voyage de la quête de notre identité profonde.

Un incontournable pour commencer un tel voyage.

Le blog Des Livres pour Changer de Vie est aussi l’organisateur de l’évènement interblogueurs “Les 3 livres qui ont changé ma vie” auquel participe cet article de LM Le Québec !

Pour conclure

Avez-vous d’autres suggestions pour égailler votre été ? D’autres coups de cœur à partager ? Une autre invitation au voyage ?

Parlez-nous-en dans les commentaires !

N’oubliez pas, pour parfaire l’ambiance, allumez quelques bougies, glissez-vous dans un bain bien chaud, apportez une tasse de thé, ou encore dégustez un produit québécois, tel que le bleuet du Québec ou un cidre du Domaine Cartier-Potelle ou du Domaine Lavoie!

Vous vous sentirez déjà en vacances !

Pour continuer de découvrir le Québec, devenez membre de la communauté de LM Le Québec !

Cet article a 1 commentaire

Laisser un commentaire