You are currently viewing Le hockey au Québec : on se rejoint sur la glace ?
Photo de Toundra Voyages

Le hockey au Québec : on se rejoint sur la glace ?

On identifie souvent les Canadiens au hockey. Et pour cause ! Le hockey est né au Canada !

Depuis, il s’est imposé de fait comme le sport national du pays !

Une vraie passion lie le Québec au hockey et on vous en parle dans cet article !

Mieux comprendre le hockey au Québec

Le hockey est un sport collectif où deux équipes de joueurs s’affrontent.

Un peu comme le foot… mais sur glace: la patinoire ! Et au hockey, chaque équipe a 6 joueurs (5 et le gardien).

Un match est divisé en 3 temps de jeu de 20 minutes chaque. Le but, évidemment, c’est de marquer des buts !

Les joueurs, munis d’une crosse, se passent le palet pour réussir à inscrire un but.

Pour des règles plus détaillées: voici ce compte-rendu ou encore ici.

Le saviez-vous ?

Le hockey est l’un des rares sports qui permettent à une femme de remplacer un joueur masculin dans une équipe professionnelle !

Les débuts du hockey au Québec

La version moderne du hockey serait née à Montréal à la fin du XIXème siècle. Toutefois, plusieurs villes canadiennes peuvent aussi être considérées comme le berceau du hockey, telles qu’Halifax, Windsor ou encore Kingston.

Le 1er match officiel de hockey sur glace a été joué le 3 mars 1875 au Victoria Skating Rink de Montréal. Le début de l’histoire du hockey venait alors de commencer !

  • En 1880, le 1er club est fondé sous le nom de McGill University Hockey Club.
    • Le hockey était alors un sport exclusivement réservé à l’élite anglophone.
    • Le nombre de joueurs était très restreint: il y avait moins de cent joueurs !
    • Néanmoins, sa popularité augmenta rapidement au sein de cette élite anglophone.
  • L’année 1883 est une année charnière dans l’évolution du hockey au Québec mais aussi au Canada et en Amérique du Nord:
    • L’Association des athlètes amateurs de Montréal (MAAA) organise cette année-là un tournoi de hockey sur glace pour le défilé annuel du Carnaval d’hiver de Montréal.
    • Si les francophones sont peu nombreux, les Américains y viennent, quant à eux, en grand nombre.
    • Grâce aux médias de l’époque, le hockey sur glace bénéficie alors d’une vitrine sur la scène internationale.
    • C’est le début d’une passion pour le hockey au Québec, au Canada et aux États-Unis !
  • En 1888, le nouveau gouverneur du Canada Lord Stanley créa un trophée pour récompenser la meilleure équipe du tournoi du Carnaval d’hiver de Montréal en 1889.
    • La Coupe Stanley venant de naître !
    • Aujourd’hui, une trentaine d’équipes venant du Canada et des États-Unis s’affrontent pour la Coupe Stanley, qui est décernée aux gagnats des séries éliminatoire de la ligue.

Depuis 1920, le hockey est un sport olympique.

Le Canada est la nation la plus titrée de l’histoire du sport :-).

Et le hockey sur glace féminin ?

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, le hockey sur glace féminin a débuté très tôt, dès la fin du XIXème siècle.

La première ligue féminine est d’ailleurs organisée au Québec en 1900 (avec 3 formations de Montréal, 1 de Québec et 1 de Trois-Rivières).

Sa popularité croit d’année en année et des compétitions canadiennes sont organisées … jusqu’à la 2ème guerre mondiale.

La 2ème guerre mondiale met un coup d’arrêt au hockey féminin.

Il commencera à reprendre seulement dans les années 60.

Pour en savoir plus sur l’histoire du hockey sur glace, c’est ici !

Les deux types de hockey

Il existe deux types de hockey :

Pouvez-vous deviner lequel est le plus populaire au Québec ? C’est le hockey de glace bien sûr !

Les équipes phares du hockey

À Montréal

À Montréal, vous deviendrez rapidement un fan des Canadiens de Montréal !

C’est d’ailleurs le plus ancien club de hockey sur glace professionnel toujours actif de la Ligue nationale de hockey (LNH) ! Il a été fondé en 1909 et a élu domicile au Centre Bell.

Son nom officiel est le Club de hockey Canadien.

On l’appelle affectueusement les Habs.

Mais il bénéficie aussi de nombreux surnoms:

  • les Glorieux
  • la Sainte-Flanelle
  • le Tricolore, ou 
  • le bleu-blanc-rouge.

Les couleurs des Canadiens de Montréal sont … bleu, blanc, rouge !

Sans titre LM Le Québec
Photo: Journal de Montréal

Les Canadiens de Montréal ont participé à 34 finales de la Coupe Stanley et l’ont remporté … à 24 reprises.

L’équipe est souvent considérée comme la plus prestigieuse de la LNH et figure parmi les clubs de hockey sur glace les plus cotés au monde.

Mais supposons que vous ne soyez pas un grand fan des Canadiens de Montréal :-).

Au Québec

De 1979 à 1995, les Canadiens de Montréal avait une rivalité très affirmée avec une autre équipe québécoise: les Nordiques de Québec, basés en la ville de Québec, dans le Colisée de Québec.

Ces deux équipes évoluaient alors ensemble dans la Ligue nationale.

Ces années-là ont marqué la culture sportive québécoise, alors illustrée par les grands affrontements entre ces deux équipes.

Au grand regret de nombreux québécois, l’équipe de la capitale québécoise a déménagé à Denver, au Colorado (États-Unis) en 1995.

Les amateurs québécois de hockey espèrent toujours le retour de leur équipe !

Ailleurs en Amérique du Nord

En Amérique du Nord, vous aurez le choix de soutenir:

  • les Rangers de New York,
  • les Red Wing de Détroit,
  • les Maple Leaf de Toronto,
  • les Blackhawks de Chicago et
  • les Canucks de Vancouver.

Chaque année, les équipes se disputent la très convoitée Coupe Stanley. Les tenants du titre sont les Inferno de Calgary de l’Alberta (Canada).

Les joueurs clés de l’histoire

Parmi les personnalités qui ont changé l’histoire du sport, on peut citer :

  • Maurice Richard : surnommé le « Rocket » pour avoir marqué 50 buts en 50 matchs,
  • Guy Lafleur : les offensives du « Démon blond » sont la terreur des équipes adverses,
  • Cary Price : gardien de but des Canadiens de Montréal, connu pour ses « blanchissages » (n’encaisser aucun but pendant un match).

La saison de hockey

La saison de hockey commence généralement en octobre. 

La saison dure 6 mois, tout comme l’hiver québécois !

Le match le plus anticipé de la saison est la finale de la Coupe Stanley, qui oppose les deux équipes qui ont réussi à sortir vainqueurs des matchs éliminatoires.

LM Le Québec va prochainement consacré un article sur la Coupe Stanley. Restez à l’affût !!

Et si moi, je veux y jouer ?

Tous les joueurs et les joueuses doivent être munis d’un équipement de base :

  • des patins à glace
  • une crosse, aussi appelée hockey
  • une tenue de protection : chandail de hockey, casque, des gants

Le gardien de but doit porter un masque ainsi qu’un équipement de protection supplémentaire.

Le but du jeu est simple : marquer le plus de buts contre son adversaire. 

Pour marquer, les joueurs se servent du palet, un petit disque noir aussi appelé la « puck » et prononcé « poque ».

Le palet au hockey LM Le Québec
Source: Wikipédia

Les traditions autour du hockey !

Il existe plusieurs traditions et superstitions liées au hockey.

Certaines sont surprenantes :

  • la pilosité des joueurs :

Chaque prétendant à la Coupe Stanley arrête de se raser jusqu’à l’élimination de son équipe ou la victoire finale.

  • le lancer de chapeau :

Le public salue un joli coup de son équipe préférée en tirant son chapeau, littéralement, sur la patinoire.

  • les altercations entre joueurs :

Le hockey est connu comme un sport brutal.

Les disputes sur la glace sont tellement violentes que certains joueurs perdent une ou plusieurs dents.

Les joueurs sont eux-mêmes superstitieux. Ils refusent de toucher la Coupe jusqu’à la victoire de l’équipe.

La culture du hockey

Apprendre à patiner et à jouer au hockey est un rite de passage pour de nombreux jeunes québécois !

Ils sont 650 000 à pratiquer le sport sur une base régulière.

Vous avez la chance de regarder un match avec des fans du sport ?

Au menu : chips, hot-dog, popcorn, bretzels ou ailes de poulet.

Le tout accompagné d’une bonne dose de la boisson préférée des Québécois : la bière. 

Le hockey a beaucoup influencé la culture québécoise. De nombreuses expressions populaires prennent racine dans le hockey, comme par exemple :

  • « Niaise pas avec la puck » : ne tourne pas autour du pot.
  • « Accrocher ses patins » : prendre sa retraite.
  • « Être vite sur ses patins » : avoir l’esprit vif.

Les lieux incontournables du hockey

  • L’université McGill à Montréal : Pour voir là où tout a commencé !
    • L’Université installe une petite patinoire externe pendant les mois d’hiver en hommage aux créateurs du jeu inventé sur son campus. 
  • Le Centre Bell à Montréal: lieu historique du hockey et domicile des Canadiens de Montréal. 
  • Le Centre Videotron à Québec : siège des Remparts de Québec et des tournois de ligues mineures.

Si vous êtes de passage à Québec, surveillez les matchs du Tournoi international de hockey Pee-Wee. Vous aurez peut-être la chance de voir naître une future grande étoile du sport préféré des Canadiens !

Pour conclure

Maintenant que vous connaissez tout (ou presque) du hockey, c’est à votre tour de jouer !

Sur la glace ou devant LA game de la saison, n’oubliez pas de vous amuser !

Envie de découvrir d’autres aspects de la culture québécoise ? Considérez lire nos article sur:

Cet article a 1 commentaire

Laisser un commentaire