You are currently viewing Les cabanes à sucre au Québec: sucrez-vous le bec !
Photo: Cabane à sucre Handfield

Les cabanes à sucre au Québec: sucrez-vous le bec !

La neige fond, le mercure remonte… c’est le printemps au Québec !

C’est le moment de profiter des dernières journées hivernales avant l’arrivée de l’été en passant un délicieux moment à l’abri des érables.

Voici comment !

La tradition des cabanes à sucre

Les Québécois associent le printemps à la saison des sucres !

La saison des sucres se déroule de mars à avril. Il s’agit du moment où commence le dégel.

Pour une saison des sucres réussie, il faut que les journées soient chaudes et que les nuits soient froides. Ce changement climatique permet aux acériculteurs de prélever l’eau d’érable.

C’est à partir de cette eau d’érable qu’est bouilli le sirop dont se délectent les Québécois.

Si la production de sirop d’érable vous intéresse, pensez à consulter notre article sur le sirop d’érable au Québec.

Pour célébrer cette saison des sucres, les québécois en profitent pour partager un repas … sucré avec la famille et les amis.

Et ils se retrouvent… à la cabane à sucre, que ce soit le midi ou en fin d’après-midi !

Les plats emblématiques de la cabane à sucre

Un menu typique de la cabane à sucre se compose de :

  • la traditionnelle soupe aux pois québécoise ;
  • fèves au lard ;
  • cretons (charcuterie de porc haché et épices) ;
  • oreilles de crisse (lard frit croustillant) ;
  • tourtières (pâté composé de diverses viandes) et
  • saucisses dans le sirop (d’érable, bien sûr).

Le tout accompagné par une cruche de sirop d’érable fait sur place et de plusieurs alcools, dont le vin et de cocktails à base de sirop d’érable. 

En guise de dessert, on peut vous offrir:

  • une tarte au sirop d’érable,
  • un pouding chômeur, ou encore
  • des pets de sœurs, un genre de brioche au sucre d’érable.
Menu de cabanes a sucre au Quebec LM Le Québec
Un menu typique de cabane à sucre. Photo de Érablière du Lac-Beauport

Depuis quelques années, les cabanes à sucre ont diversifié leur menu et offrent des options végétariennes et véganes.

En raison de la crise sanitaire de la COVID-19, de nombreuses cabanes à sucre n’ont pas pu accueillir leurs clients habituels. Ils ont donc proposé, à travers la plateforme Ma cabane à la maison, un service de prêt-à-manger chez soi pour recréer l’expérience de la cabane à sucre. 

À l’intérieur de la cabane à sucre

Au fil de la soirée, certains sortent leurs instruments pour jouer des morceaux folkloriques québécois et faire danser petits et grands.

Les danses typiques de la cabane à sucre sont un mélange entre les influences de la Vieille-France et les classiques du continent américain.

Parmi elles, on retrouve : 

  • le rigodon, une dance en cercle ;
  • la danse carrée, qui se danse à 4 couples positionnés en carré et 
  • la danse en ligne, sur des airs de musique country.

La tradition veut que ceux qui ne dansent pas accompagnent les musiciens avec les instruments du bord !

Ce qui veut parfois dire un orchestre fait de cuillères en bois, de gobelets en verre et de fourchettes de métal ! 

Certaines cabanes à sucre proposent une heure du conte.

Les enfants se regroupent alors autour du feu et écoutent les histoires du conteur sur les peuples des Premières Nations ou sur les mythes de la cabane à sucre.

Animation a la cabane a sucre LM Le Québec
Photo de Authentik Canada

À l’extérieur de la cabane à sucre

Après un si copieux repas, il faut digérer !

Certaines cabanes à sucre offrent des sentiers dégagés pour ceux qui veulent se dégourdir les jambes et profiter du cadre magique de l’érablière.

Pour ceux qui ne veulent pas affronter le froid à pied, des tours de traîneaux à chevaux sont parfois offerts à proximité.

D’autres profitent de l’accalmie pour observer le processus de préparation du sirop d’érable.

Ceux qui ont la dent sucrée se laissent tenter par la tire d’érable, un bonbon de sirop d’érable croquant à l’extérieur et mou à l’intérieur !

Tire derable LM Le Québec
Photo du Musée de la Civilisation

Les cabanes incontournables du Québec

La cabane à sucre est un des attraits touristiques les plus prisés à la fin de l’hiver québécois.

Pour trouver une cabane à sucre au Québec, voici 2 sites de recherche:

Pour profiter pleinement de l’expérience, il faut choisir une cabane à sucre authentique. 

Voici aussi des alternatives :

Les expressions liées à la cabane à sucre

La saison des sucres est tellement importante au Québec qu’une série d’expressions en est née.

Voici un échantillon pour parfaire votre québécois:

  • « Aller aux sucres » : visiter une érablière
  • « se sucrer le bec »  : manger des sucreries
  • une « bibitte à sucre » : expression affectueuse pour une personne qui adore le sucre (une « bibitte » est un petit insecte)
  • du « sirop de poteau » : le sirop de maïs, considéré inférieur au sirop d’érable
  • une « canne de sirop » : une boîte de conserve de sirop d’érable (« canne », de l’anglais « can »).

Petite histoire des cabanes à sucre au Québec

Mais l’idée de la cabane à sucre, ça vient d’où ?

Ce sont les peuples autochtones du Canada qui ont découvert les vertus de l’érable. Ils ont été les premiers à utiliser l’eau d’érable comme sucre naturel dans leurs plats et leurs boissons.

Il faut attendre le XIXe siècle pour que naissent les cabanes à sucre comme on les connaît aujourd’hui. 

De nombreuses familles aisées possédaient des lots d’érables et utilisaient leur récolte.

Aujourd’hui encore, la plupart des activités des cabanes à sucre sont familiales.

Pour conclure

Et voilà, vous savez maintenant tout de la cabane à sucre !

Allez la découvrir, en famille ou entre amis, le midi ou un bon soir de printemps !

Et en guise de souvenir, n’oubliez pas de repartir avec votre « canne » de sirop d’érable et quelques produits vendus sur place ! 

Pour continuer de découvrir le Québec, devenez membre de la communauté de LM Le Québec !

Laisser un commentaire