Œuvres d’art à Montréal: de Papineau à Honoré-Beaugrand (Partie 3 de 3)
Œuvre d'art de Jean Cartier - Station de métro Cadillac - Crédit: photo de la STM

Œuvres d’art à Montréal: de Papineau à Honoré-Beaugrand (Partie 3 de 3)

Voici notre dernier article sur les œuvres d’art à Montréal, présentes sur sa ligne verte du métro, mais cette fois-ci entre la station de métro Papineau et la station de métro Honoré-Beaugrand.

Dans un premier article, nous avons découvert l’art dans le métro de Montréal, entre la station de métro Angrignon et la station de métro Lasalle.

Puis, nous avons découvert les œuvres d’art présentes entre la station Lionel-Groulx et la station Berri-Uqam de la ligne verte du métro de Montréal.

Sans plus tarder, passons à cette dernière partie de la ligne verte du métro de Montréal pour y découvrir ses œuvres d’art.

Rappelons que cet article est basé sur la liste des œuvres d’art présentées par la STM (Société des Transports de Montréal).

Station de métro Papineau

Puisqu’aucune œuvre d’art n’est listée pour la station de métro Beaudry, passons directement à la station Papineau.

Dans cette station Papineau, vous pourrez profiter de 2 œuvres d’art.

Les Patriotes de 1837-1838

La 1ère œuvre s’appelle « Les Patriotes de 1837-1838 » et est en acier émaillé. Elle date de 1968, date de l’inauguration de cette station de métro.

Cette œuvre est composée de 3 murales représentant l’histoire des Patriotes de 1837-1838, reconstituée par l’artiste d’origine hongroise George Juhasz et le céramiste québécois Jean Cartier.

Les « Patriotes » font référence à une période de l’histoire du Québec caractérisée par de fortes insurrections.

Les deux arches visent à recréer ce climat d’insurrection. Le personnage mis en vedette par cette œuvre est le politicien Louis-Joseph Papineau, très impliqué dans cette insurrection.

art à montréal, œuvres d'art, art dans le métro de montréal
Œuvres de Jean Cartier et George Juhasz – Station de métro Papineau – Crédit: photo de la STM

Le céramiste Jean Cartier a participé a plusieurs œuvres du métro de Montréal ainsi d’ailleurs, qu’ailleurs dans le monde.

Par exemple, ses œuvres ont été intégrées à l’architecture des édifices suivants:

  • la station de métro Cadillac sur la ligne verte du métro de Montréal (que nous allons découvrir un peu plus bas),
  • l’hôtel de ville de Saint-Jean-sur-Richelieu au Québec,
  • le pavillon du Canada à l’Exposition universelle de Bruxelles en 1958, et,
  • le Théâtre Jean-Duceppe à Montréal.

Révolutions

La 2ème œuvre de la station de métro Papineau est signée Michel de Broin.

Vous ne verrez pas cette œuvre à l’intérieur de la station de métro mais plutôt à l’extérieur.

Une fois à l’extérieur du métro, vous ne pourrez pas la rater: il s’agit d’une impressionnante œuvre en aluminium.

Elle se veut faire référence à la structure métallique du pont Jacques-Cartier ainsi qu’aux manèges de La Ronde.

Cette œuvre a été réalisée suite à la rénovation complète de l’entrée de la station Papineau, en 1999.

Station de métro Joliette

L’œuvre de la station de métro Joliette est une murale en verre, en résine et en acier inoxydable, signé par l’artiste montréalais Marcel Raby. Elle date de 1976.

Vous la découvrirez au niveau de la mezzanine de la station de métro.

Très colorés, les motifs de verre représentent les planètes du système solaire, avec la Terre au milieu.

Le soleil y est omniprésent, avec des briques vernissées d’une jaune éclatant sur la plupart des murs de la station et des bancs de couleur orange.

Au niveau de la mezzanine, une murale est d’ailleurs consacrée au soleil. Elle a été réalisée avec des billes de verre, insérées dans de la résine et illuminées par des tubes fluorescents.

Marcel Raby est non seulement un artiste, mais avant tout architecte à la Ville de Montréal.

Outre la station de métro Joliette, Marcel Raby a également réalisé les plans de la station de métro Pie-IX, que nous allons découvrir dès maintenant !

Station de métro Pie-IX

Ce n’est pas moins que 3 œuvres d’art que l’on découvre dans cette station de métro.

Citius, Altius, Fortius

La 1ère œuvre, intitulée « Citrus, Altius et Fortisu », est en béton et aluminium.

Il s’agit d’une murale mettant en rapport le monde physique (représenté par le béton) et le monde psychique (représenté en aluminium).

L’œuvre veut ainsi représenter la devise des athlètes Citius, Altius Fortius: « Plus vite, plus haut et plus fort ».

Vous trouverez cette œuvre dans la mezzanine de la station Pie-IX.

Elle est signée par le dessinateur, peintre et sculpteur espagnol Jordi Bonet (1932-1979), lequel s’est établi au Québec en 1954.

Elle a été inaugurée quelques jours avant le début des Jeux olympiques de Montréal, qui ont eu lieu en 1976.

À travers sa carrière, cet artiste a réalisé plus d’une centaine de murales à travers le monde.

Son œuvre la plus connue est le triptyque « L’homme, la vie, la mort et la liberté » , réalisée en 1969. On la trouve à l’entrée du Grand Théâtre de Québec. 

Grille sculpturale

Nous avons découvert à la station de métro Joliette, une œuvre de l’architecte montréalais Marcel Raby.

Nous retrouvons à la station de métro Pie-IX deux autres œuvres de cet artiste et architecte.

Sur le quai Angrignon, on découvre son œuvre « Grille sculpturale » en acier peint qui est inspiré directement des Jeux Olympiques. Elle est datée de 1976.

Cette œuvre est en réalité une grille cachant une bouche de ventilation.

La grille est composée de plaques verticales et de tubes arborant les couleurs olympiques.

Les 5 anneaux en bronze

La 3ème et dernière œuvre de la station de métro Pie-IX est de nouveau signé Marcel Raby.

Elle date aussi de 1976.

Cette fois-ci, c’est une œuvre en bronze, que l’on retrouve de nouveau sur le quai Angrignon.

Elle représente les 5 anneaux des Jeux olympiques, eux-mêmes représentant l’union des 5 continents (Afrique, Amérique, Asie, Europe et Océanie).

Ces 5 anneaux des Jeux Olympiques ont été conçu en 1913 par Pierre de Coubertin.

Station de métro Assumption

L’œuvre d’art de cette station de métro est une œuvre en plastique laminé, que l’on trouve dans l’édicule de la station et dans son corridor.

Elle se caractérise par des motifs mécaniques et des couleurs vives.

L’auteur de cette œuvre est le peintre et muraliste montréalais Guy Montpetit, qui est une figure marquante de l’art contemporain au Québec.

Guy Montpetit décrit son œuvre mieux que moi !

Le voici !

Vidéo de la STM

Station de métro Viau

L’œuvre d’art de cette station de métro est intitulée « Opus 74 ».

Elle est signée d’un artiste que nous avons déjà mentionné dans notre circuit des œuvres d’art à Montréal, présentes sur la ligne verte de son métro : l’artiste montréalais Jean-Paul Mousseau (1927-1991).

Cette œuvre est en céramique, et vous la trouverez dans l’entrée de la station de métro.

De nouveau, cette œuvre est inspirée du thème olympique. Elle est fabriquée de carreaux de céramique turquoise et jaune et représente à la fois le mât du stade et la flamme olympique.

Elle date de 1976.

art à montréal, œuvres d'art, art dans le métro de montréal
Œuvre d’art de Jean-Paul Mousseau – Station de métro Viau – Crédit: photo de la STM

On retrouve les œuvres de cet artiste peintre, sculpteur, coloriste, scénographe et designer d’environnement dans plusieurs stations de métro de Montréal:

  • Peel,
  • Honoré-Beaugrand,
  • Square-Victoria.

Station de métro Cadillac

Dans cette station de métro Cadillac, nous découvrons une œuvre signée d’un artiste québécois que nous avons déjà mentionné: Jean Cartier (1924-1996).

Cette œuvre en acier émaillé est située au niveau de la mezzanine de la station de métro.

En réalité, chacun des couloirs d’accès de cette station est pourvu d’une murale de cet artiste.

Chaque murale souligne des formes ovales, avec des couleurs chaudes (brun, orangé et jaune) pour la sortie du côté sud de la rue Sherbrooke et des couleurs froides (bleu, vert et jaune) pour la sortie du côté nord de la rue Sherbrooke.

Elles servent donc de repères directionnels pour les voyageurs.

Ces murales colorient aussi les murs de cette station faits essentiellement de béton et de granit.

À noter que ces deux murales sont pourvues d’un mécanisme leur permettant de changer d’apparence. Ce mécanisme n’aurait cependant pas été utilisé.

Comme nous l’avons déjà dit, l’artiste Jean Cartier a également participé à la création des murales de la station de métro Papineau, dans un style qui lui est cependant assez éloigné.

Station de métro Langelier

L’œuvre d’art en acier inoxydable de cette station de métro est signée de l’artiste québécois Charles Daudelin (1920-2001).

Située sur les quais, elle est caractéristique des œuvres de Daudelin, avec des ouvertures circulaires percées dans les caissons en acier inoxydable.

Si on apprécie le côté artistique de cette œuvre, elle a aussi un coté utilitaire puisque ces grilles sculpturales dissimulent des puits de ventilation.

Né à Granby, Charles Daudelin s’est affirmé comme un des pionniers de l’intégration de l’art à l’espace public.

On retrouve également ses œuvres dans la station de métro Mont-Royal.

Il est également le créateur de la sculpture L’embâcle, que l’on trouve sur la place du Québec à Paris depuis 1984.

Station de métro Honoré-Beaugrand

Nous revoici de nouveau avec une œuvre de l’article montréalais Jean-Paul Mousseau.

Cette œuvre est en céramique et vous la trouverez sur les murs des escaliers reliant la mezzanine aux quais de la station de métro.

Il s’agit de carreaux de céramique formant deux murales abstraites et symétriques. Sur une des murales, les carreaux de céramique ont un motif bleu (au Sud) alors que sur l’autre, le motif est rouge (au Nord).

Elle date de 1976, année d’inauguration de cette station de métro.

Pour conclure

Ce tour d’horizon termine notre découverte des œuvres d’art à Montréal, sur la ligne verte de son métro.

Personnellement, j’aime particulièrement l’œuvre de Jean Cartier, à la station de métro Cadillac.

Et vous, quelle œuvre d’art préférez-vous ?

Restez à l’écoute !

Nous vous présenterons prochainement d’autres oeuvres d’art à Montréal !

Laisser un commentaire