You are currently viewing La motoneige: on vous emmène faire un tour ?
Photo: Conseil canadien des organismes de la motoneige

La motoneige: on vous emmène faire un tour ?

Vous avez soif d’aventures, de sensations fortes et d’activités de plein air ? 

La motoneige est peut-être ce qui vous manque pour savourer l’hiver québécois !

On vous en parle ici !

La motoneige, qu’est-ce que c’est ?

La motoneige est un véhicule motorisé permettant de se déplacer quand les routes sont impraticables à cause de la neige.

Car au Québec, la neige ne manque pas en hiver !

La motoneige est ainsi devenue un incontournable de l’hiver québécois.

Elle est à la fois:

  • un moyen de transport indispensable dans les régions isolées du Québec. Elle est surtout utilisée pour accéder aux chalets reculés et coupés de toutes les routes terrestres en hiver. 
  • une activité de loisir très populaire auprès du public, qui se pratique souvent en famille, mais aussi
  • une activité sportive, avec plusieurs types d’épreuves,
    • courses d’accélération,
    • épreuves d’ovale,
    • épreuves hors-piste,
    • grandes courses à étapes, comme les 3 000 kilomètres de la Cain’s Quest, un des plus longues courses d’endurance à motoneige au monde ou encore la Iron Dog Race en Alaska aux États-Unis.

Qu’il fasse -30° ou qu’une tempête de neige vienne de s’abattre sur la région, les Québécois ne ratent pas une occasion d’en faire pendant leur temps libre. 

Tout a commencé en 1935 …

Les motoneiges sont inspirées des traîneaux à chiens utilisés dans les cercles polaires, notamment par les communautés inuites et autochtones.

C’est le québécois Joseph-Armand Bombardier qui, en 1935, met au point le modèle de motoneige que l’on connaît aujourd’hui.

Son but était de pouvoir se déplacer aussi facilement en hiver qu’en été.

Vous reconnaissez son nom ?

En effet, Joseph-Armand Bombardier est aussi le fondateur de la société Bombardier, entreprise devenue multinationale et spécialisée dans la construction aéronautique et ferroviaire !

Le modèle récréatif de ce nouveau mode de transport est lancé dans les années 1950 sous la marque de commerce Ski-doo. 

Ces véhicules motorisés finiront par remplacer le mode de transport des traîneaux à chiens, lesquels sont désormais réservés aux activités de divertissement et aux compétitions. LM Le Québec en parle d’ailleurs dans son article sur la petite histoire des traineaux à chiens au Canada.

Aujourd’hui, 66 000 Québécois détiennent des Ski-doos à usage personnel !

En 2015, 150 713 motoneiges furent vendues autour du monde, dont un tiers … au Canada.

Vous aimez découvrir d’autres chiffres sur cette activité ?

Vous en trouverez beaucoup sur la motoneige au niveau canadien.

Par exemple, savez-vous quel est l’âge moyen d’un motoneigiste au Canada ?

44 ans !

Où et quand faire de la motoneige ?

Puisque la motoneige est un moyen de transport adapté aux contraintes des hivers canadiens et québécois, c’est une activité qui se pratique forcément et exclusivement en hiver, lorsqu’il y a de la neige.

Sa période d’utilisation est essentiellement de mi-décembre à mi-mars.

Mais attention aux conditions météorologiques, qui ont un impact très important sur les conditions des sentiers. Elles peuvent évoluer rapidement. 

Il n’est pas du tout recommandé de faire de la motoneige en temps de redoux, puisque la fonte de la neige peut entraîner des accidents graves.

Au Québec, des restrictions s’appliquent pour pratiquer cette activité hivernale :

  • il faut détenir un droit d’accès valide pour circuler dans les sentiers de motoneige,
  • il faut également détenir un permis de conduire, et
  • l’âge minimum pour en faire est de 16 ans au Québec.

En hiver, le ski-doo est le meilleur moyen pour explorer les régions du Québec. Le réseau de sentiers a plus de 33 500 km !

Parmi les sentiers incontournables, on peut nommer :

  • le Grand Tour : qui traverse la région de la Gaspésie, en passant par le fameux rocher Percé,
  • la réserve faunique des Laurentides : qui permet d’allier balade en plein air et découverte,
  • l’Isle-aux-Coudres : pour les amateurs de sensations fortes et de descentes vertigineuses,
  • la Villégiature & Pourvoirie Daaquam : au centre de la région des Chaudière-Appalaches, connue pour ses paysages époustouflants,
  • le raid Mahikan est un des plus gros raid au Québec, étalé sur 4 jours, qui n’est toutefois pas une compétition.

Pour trouver d’autres sentiers de motoneige au Québec, regardez ici !

motoneige au québec
Photo: Conseil canadien des organismes de la motoneige

Les associations de motoneige

La motoneige est l’activité sociale par excellence en hiver.

Il existe plus de 700 clubs de motoneige partout au Canada. La liste des clubs québécois est ici, classés par région !

La Fédération des clubs de motoneigistes du Québec (FCMQ) coordonne l’entretien de certains sentiers de motoneige et fait de la prévention sur la sécurité pour les motoneigistes.  

Elle s’assure aussi de faire respecter la réglementation sur la protection de l’environnement.

Envie d’en découvrir plus ?

Ça y est, vous êtes prêt à vous lancer pour découvrir les sensations de ce « scooter des neiges » ?

Voici quelques activités suggérées : 

  • faire un tour au Musée de l’ingéniosité J. Armand Bombardier, dédié aux inventions de l’entreprise Bombardier, à Valcourt (en Estrie),
  • assister à une course de motoneige,
  • s’aventurer dans une randonnée à multiples escales dans les igloos inuits.

Avant de vous aventurer en motoneige….

N’oubliez pas de planifier votre randonnée pour vérifier:

  • les conditions des sentiers,
  • la température,
  • les réserves nécessaires,
  • etc.

Assurez-vous d’avoir avec vous un guide ou un motoneigiste d’expérience.

Obtenez de l’information sur le fonctionnement de votre véhicule et les dangers qui peuvent survenir en randonnée.

Mais surtout, n’oubliez pas le plus important : prenez le temps de vous amuser !

À vos motoneiges !

Cet article a 3 commentaires

Laisser un commentaire