La maison Drouin de l’île d’Orléans au Québec
La maison Drouin sur l'île d'Orléans au Québec - Photo de LM Le Québec

La maison Drouin de l’île d’Orléans au Québec

Connaissez-vous la Maison Drouin, située à Sainte-Famille sur l’île d’Orléans ?

Cette maison vous plonge dans le passé: elle est l’une des plus vieilles maisons de l’île d’Orléans !

En raison de la petite superficie de la Maison Drouin, sa visite ne dure pas plus que 30 minutes.

Mais ces 30 minutes vous dépayseront complètement !

Si vous visitez l’île d’Orléans, pensez à vous y arrêter.

LM Le Québec vous propose d’ailleurs un circuit-découverte de l’île d’Orléans en une journée :-).

Pourquoi visiter la Maison Drouin ?

  • Parce que vous serez propulsé vers le passé.
    • En 1730 exactement.
      • … seulement 195 ans après la découverte de l’Amérique du Nord par Jacques Cartier en 1535 !
      • … et seulement 122 ans après la fondation de la ville de Québec en 1608, dès les premières années de l’occupation permanente de la France en ce qui s’appelait alors la Nouvelle-France.
      • Au moment de la construction de la Maison Drouin, le peuplement de la Nouvelle-France s’intensifait un peu. Quelques années plus tôt, en 1666, seules 3215 âmes peuplaient la Nouvelle-France !
    • La Maison Drouin est l’une des rares maisons d’époque encore existantes sur l’île d’Orléans.
  • Parce qu’elle est classée immeuble patrimonial au Québec, en raison de sa valeur architecturale datant du Régime français.
  • Parce qu’elle a merveilleusement conservé l’intégrité de son intérieur.
    • Depuis sa construction en 1730 et son agrandissement en 1734, elle n’a subi que très peu de modifications.
    • Et ce, même si elle était habitée jusqu’en 1984 !
  • Parce qu’elle contraste radicalement avec le manoir Mauvide-Genest, autre témoin architectural du Régime français sur l’île d’Orléans datant de la même époque.
  • Parce qu’elle nous rappelle l’évolution extraordinairement rapide de la province du Québec.

Où la trouver ?

  • Lorsque vous arrivez du pont de l’île d’Orléans, tournez à gauche sur le Chemin Royal et continuez pendant environ 20 à 25 minutes.
    • La Maison Drouin est sur votre droite, en bordure de la route, juste après la Fromagerie de l’Isle d’Orléans.
    • Il est très facile de vous stationner dans la zone de stationnement située juste après la maison.
  • Frais d’entrée: 5 $ (gratuit pour les enfants de 12 ans et moins).

Qu’allez-vous découvrir ?

  • Une maison rurale d’inspiration française érigée vers 1730, agrandie vers 1734, et adaptée à l’environnement local (climat et disponibilité des matériaux). Elle se distingue par:
    • sa fondation en pierre crépie,
    • son toit à deux versants,
    • des ouvertures peu nombreuses et disposée de façon asymétrique.
  • Un intérieur qui a traversé près de 300 ans tout en n’ayant subi que très peu de modifications.
    • À l’origine, la maison comprenait uniquement une cuisine à proximité du foyer et du four à pain, une laiterie intérieure, un accès à la cave et un escalier de meunier menant au grenier pour l’entreposage des denrées.
    • Puis, quelques modifications ont été apportées au fil du temps, dans la partie ouest de la maison:
      • une chambre à coucher aménagée au niveau des combles au début du XIXe siècle,
      • deux autres chambres à coucher et un salon aménagés au rez-de-chaussée au XIXe siècle, et
      • un système électrique rudimentaire installé depuis 1946.
  • Une maison sans aucun équipement sanitaire.
  • Le mobilier d’antan évoquant le mode de vie d’une famille d’agriculteurs aux XIXe et XXe siècles, dont notamment :
    • la chaise berçante, et
    • les objets du quotidien.

Ainsi, la maison Drouin est l’une des rares maisons datant du Régime français dont l’aménagement intérieur présente l’essentiel de ses caractéristiques d’origine.

Salon de la maison Drouin situee sur lile dOrleans LM Le Québec
Salon de la maison Drouin sur l’île d’Orléans au Québec – Photo de LM Le Québec

Ce que j’ai aimé de la Maison Drouin

  • Authenticité – De par son aspect extérieur, puis dès que vous y entrez, l’authenticité de cette maison d’antan est frappante.
    • avec peu de fenêtres, la maison est sombre,
    • les pièces sont très petites,
    • le plafond est bas.
    • on est rapidement plongé dans une autre époque !
  • Visite guidée – la visite de la Maison Drouin se fait généralement soit de façon indépendante avec des tablettes, soit grâce à une visite guidée.
    • En cette période Covid, les tablettes ont toutefois été supprimées.
    • La personne de l’accueil nous a ainsi fait une visite guidée de la maison Drouin qui est, à mon sens, essentielle pour comprendre l’évolution de la maison, comprendre le rôle des pièces et des objets que l’on retrouve dans les différentes pièces.
  • Mobilier d’antan – La disposition des meubles que l’on peut voir dans cette maison représente une reconstitution de l’aménagement de la Maison Drouin de l’époque.
    • Ainsi, les meubles sont soit des meubles d’antan, soit une reproduction fidèle des meubles d’origine.
    • On trouve également un obus dans la maison, lequel témoigne de la guerre des conquêtes (1754-1760) entre les Français et les Anglais.
    • La Maison Drouin fait partie des seules maisons de l’île d’Orléans épargnées par cette guerre.
Salon de la maison Drouin sur lile dOrleans LM Le Québec
Salon de la maison Drouin sur l’île d’Orléans au Québec – Photo de LM Le Québec
  • Petite superficie de la maison – Les 6 petites pièces au rez-de-chaussée (et le grenier) témoignent des conditions de vie difficiles et rudimentaires de l’époque.
    • La visite de cette maison est donc rapide.
    • Comptez environ 20 à 25 minutes.
    • Pour les personnes ayant de la difficulté à maintenir leur concentration, la durée de la visite est parfaite !
  • Réflexion sur l’histoire et notre présent – une telle visite ne peut m’empêcher de penser aux courages des habitants de l’époque, aux conditions de vie difficiles de l’époque (pensons notamment au froid l’hiver), à l’évolution radicale des conditions de vie jusqu’à aujourd’hui, à la construction du Québec, etc.
    • Et vous, qu’en pensez-vous ?

Un peu d’histoire sur cette maison

Voici les très grandes lignes de l’histoire de la Maison Drouin.

  • Marc-Antoine Canac dit Marquis acquiert la terre en 1727 afin d’y installer son fils François.
  • Il semblerait que François ait fait ériger le premier carré de la Maison Drouin, correspondant à la partie Est de la maison, peu après 1729.
  • Les années passent et pendant plus de 150 ans, la maison passe de main en main au sein de la famille Canac dit Marquis.
  • Toutefois, en 1872, le descendant de Marc-Antoine Canac dit Marquis vend la maison à Élise Drouin.
  • De nouveau, pendant plus de 100 ans, la maison restera dans la famille Drouin, jusqu’en 1990, année du décès de Cyrille Drouin.
  • La Fondation François-Lamy acquiert la Maison Drouin en 1996 et l’ouvre immédiatement au public. La mission de la Fondation François-Lamy est de préserver les maisons ancestrales de l’île d’Orléans.
  • En 2001, d’importants travaux de restauration sont entrepris.
  • La maison Drouin est classée en 2010.

Si vous voulez en savoir plus, Wikipédia offre une longue présentation de l’histoire de cette maison.

Et après la visite ?

La Maison Drouin est située juste à côté de la fromagerie de l’île d’Orléans.

Alors, pourquoi ne pas aller faire un petit tour à la fromagerie et vous procurer le fromage Le Pallaisson, primé à plusieurs reprises ?

Pour conclure

La Maison Drouin à Sainte-Famille sur l’île d’Orléans offre un retour sur:

  • l’histoire du Québec,
  • l’architecture ancestrale au Québec, datant du Régime français,
  • les modes de vie d’antan d’une famille d’agriculteurs, et
  • le mobilier d’antan.

Certes, une visite rapide mais très intéressante d’un point de vue historique et architectural au Québec.

Cet article a 3 commentaires

Laisser un commentaire